Que j'aimerais revoir la chambre aux volets clos,
Qui accueillait le soir mes rêves sans un mot
Revoir encore ses murs au bleu profond d'azur,
Sur lesquels mes pensées si souvent ont erré...

Que j'aimais ses fenêtres et son parquet ciré,
Quand le ciel tout entier à la pointe du jour
s'en venait l'inonder.

j'ai jusque en ma mémoire la table de chevet,
Qui recevait à l'aube, des fleurs en un bouquet

Hélas je ne peux réouvrir tes volets
Car inlassablement sans refermer ma plaie,
Le temps si loin de toi... m'a conduite à jamais

du même auteur...

Il faut s'enregistrer pour poster des ccommentaires