Je ne sais pas ce qui pousse à de tels débordements :

Allons mes amis, cela fait quelques jours que cela dure,

Et j'aimerais savoir pourquoi vous voulez que cela perdure

Alors que vous savez que c'est en vain, pourtant...

 

Mes amis, vous vous laissez mener par La Révolte,

Et son esprit animal qui vous entraine à vos primaires

Instincts, vous grouillez en masse et crier une colère

Qui bien que justifiée ne devrait pas faire de telles bottes !

 

Alors que L'Envie d'Apprendre vous tend les bras,

Derrières ces lourdes barres de fer que vous persistez

A en vouloir resteindre l'accès, mais par ma foi !

Ne soyez pas idiots, je vous prie, laissez-nous passer !

 

Nous qui savons la cause perdue d'avance,

Ces erreurs qui sont passées sous notre nez,

Si vous savez dépasser votre propre ingérence

Des dernières décisions du Pouvoir désigné...

 

Ce n'est pas que j'approuve forcément ce qui est

Décidé là-bas, mais j'ai une chose à vous reprocher :

Je n'ai que faire que votre précieux là bas vous perdiez,

Mais ce qui m'ennuie c'est qu'à la liberté d'autrui vous nuisiez !

 

Et oui, je renvendique nos droits, nos devoirs et notre liberté !

Je vous entends déjà me cracher que ce droit de grêve vous avez,

Mais je vous répliquerais alors que nous avons nous aussi un droit sacré...

Je revendique nos droit, je revendique notre droit à notre culture paufiner !

 

Alors je veux projeter ce cri de rage contre nous, tierce opprimés !

Je veux grimper sur l'assemblée et jeter ces furieux mots à la volée,

Je veux gronder notre sourde rage, je veux souligner nos droits violés,

Vous pourrez vos barricades monter... nous trouverons un moyen de passer !

 

Vous avez l'Esprit de La Révolte, nous avons la Volonté d'Apprendre,

Mais bon sang, laissez-nous la paix, nous respectons vos idées !!!

Et pourtant, laissez-nous passer, nous n'avons pas autant de délais

Que vous pour forger notre avenir... Laissez-nous nos cours prendre !

 

C'est un cri de rage qui échappe à mes lèvres pourtant pacifiques

D'ordinaire, mais votre violence les montent contre vous effrontés !

Criez, Manifestez, Protestez, Dérangez... mais laissez-nouse en paix !

Chaque minute est trop précieuse pour les perdre par vos pratiques !

du même auteur...

Commentaires   

#2 haut le coeur 17-10-2010 20:49
ha que de raisons dans ces vers
mais sache que les causes sont perdu
des l instant ou l on y croit plus
et,pour un roi on travailerai la terre

je te rejoint car ce n est pas en fermant les ecole,
que cela changera, ni en bloquant le petrol
avec quoi lancerons nous le coktail molotoff
de nos jour les hero n ont plu l etofe

ce qu il faudrai avoir en visé
c est l elisé
#1 Scotty 16-10-2010 08:31
Des mots que je n'imaginais pas de ma comtesse Lénia, très heureux de lire la clarté dans ton esprit, je milite avec toi, le savoir est un trésor, la clef est derrière les grilles

Il faut s'enregistrer pour poster des ccommentaires