Haïti, Port-au-Prince,

5h moins de l’après midi

Pas de vents, pas de pluie

Quelques secondes auraient suffit

Pour détruire la capitale,

Mettre à genoux tout un pays

Déjà en proie à ses problèmes.

Début d’année chaotique,

Un douze apocalyptique.

Catastrophe naturelle

Mais aussi trop cruelle :

Elle fait des pleurs et des peurs,

Blesse des plaies.

Des bétons sont tombés sur des gens

Des gens sont tombés sur des bétons.

Sur des morceaux de toile

Port-au-Prince dormait sous les étoiles,

La terre tremble, tremble encore

Haïti tremble et tombe

Mon pays est sous les décombres

Silence de tombe,

Tout est sombre.

Jérôme Osman

18/02/2010

Commentaires   

#4 Bapam 24-02-2011 18:03
Pour lire mon poème, il faut aller sur cercle des poètes inconnus, puis sur culture, pays région , mon texte s'appelle Haïti. :lol:
#3 BCO 23-02-2011 01:51
@ Bapam, je suis vachement flatté de votre lecture, cela me ferait énormement de plaisir de lire votre txte.
#2 Bapam 22-02-2011 17:27
Touché par leur malheur , j'ai aussi écrit un poème sur Haïti . qUE tous les hommes se lèvent et aident ce peuple à ce redresser. Trés beau poème.. :-)
#1 BCO 20-02-2011 22:19
Qu'Haiti leve et marche!

Il faut s'enregistrer pour poster des ccommentaires