Oh !, monde de douleur

Qui n’a pas de bonheur.

Oh !, monde de malheur

Qu’apporte de frayeur.

Un cosmos de soufrance

Là oú l’esperance,

Brille par son abscence.

Pour quoi il est ainsi

Et une confusion aussi ?

Faute de connaissance

L’a fait perde de son essence.


Il faut s'enregistrer pour poster des ccommentaires