Avoir la patience de l’ange;

Ne pas devenir celui qui te dérange,

Lorsque tu vis là-bas sur l’autre berge

De l’océan, où tu es si loin de moi,

Si belle à ne pas pouvoir flirter avec toi,

Mes larmes d’amour à l’eau de la mer se mélangent…

J’imagine que le mélange de mes larmes

Me font partir sur cet océan dans un long voyage

Pour te rejoindre essuyer tes propres larmes

Remplies de ta tristesse et de ta solitude d’ange,

Je désire que nos larmes se mélangent,

Dans un immense chagrin de bonheur et vengent…

Sans cris ni douleurs ou violences, tes misères antérieures

A notre belle et magique rencontre d’âme et de cœur ;

Je te prendrais contre moi, te poserais sur mes genoux

Et dans un immense et long câlin, je te ferais oublier tout,

Dévêtirais ton corps de toutes les ignominies de tes malheurs

Pour le revêtir de milliers de baisers et de caresses d’amour fou…

Très doux, je toucherais chaque partie sensuelle de ta peau

Pour sentir celle-ci frémir au contact de ma peau

Je t’embrasserais longuement de bas en haut,

Jusqu’au lever du soleil, quand il devient trop chaud,

Pour coller mon ventre à ton ventre et te remplir du jus

D’amour et de mes sueurs d’orgasme sur ton corps offert, nu…

Je caresserais tes cheveux, ta nuque, tes yeux,

Je boirais toutes les larmes qui coulent de tes yeux,

Pour voir fuir de peur toutes les craintes qui te rendent malheureuse,

Voir s’ouvrir tes immenses yeux, du bonheur d’être heureuse,

Respirer le souffle de ta respiration vive et fougueuse,

Quand nos ventres se croisent s’offrent en élan, unis tous les deux…

Vois-tu ma tendre et douce amie, combien je désire,

De tout l’être qui m’habite, m’offrir pour t’appartenir,

Vois-tu ma belle et majestueuse reine comment je veux te guérir,

De tous tes tristes maux indignes, qui te donnent tristesse,

Alors que tout ton être pour être plus beau encore, mérite l’allégresse,

Mérite le plaisir d’être honoré d’amours complices, de respect et de tendresses…

Ta beauté magnifique est faite pour recevoir sans partage,

Tous les désirs de volupté, des hommes de ce monde en gage ;

De toutes mes forces vives d’homme respectueux, même d’un certain âge,

Je souhaite représenter tous ses hommes qui te doivent le respect dû

A la beauté physique et mentale de ton sublime corps dodu,

Je resterais à tes pieds pour attendre le mérite de ton amour totalement nu…

Georges Adrien PARADIS à Limoux le 15 septembre 2011 à 02h30

du même auteur...

Il faut s'enregistrer pour poster des ccommentaires