Elle, elle était là. A plat. Perdue dans le noir.
Lui tapis ici par là. La regardais hagard.
La petite pépite crépite dans son coeur :
Aie ! La belle n'a t elle pas elle aussi droit au bonheur ?

Sorti de son tapis : il tape ! Bing ! Droit dans le mile :
Mille épis de mais aux milles feuilles et roule hop sur son île.
Îlotage dans un bocage. Belle cage, cage a lapin, bidonville !
Elle, la belle, se faufile entre les fils de la toile...
Elle est belle. Un faux filet de barbaque... au poil !

Il rêve... rêve de la voir feu arriver dans sa poêle !
La croquer accroc au noir bleu de ses yeux : oh sa moelle...
A lui le tour de manège : attraper le pompon au dej'
Elle hésite, évite le contact. Sortilège trop lège :
Le marabout l'a mis à bout, à bout de nerfs !
Le marc a café se marre. A bout de souffle : tout à goût casher...

Lui, il s'étale à coup de pétales fiers et doux amers.
Elle, elle tourne du regard délétère...
Ses doigts, artères, montre une alliance prison éther.
Corrosif, l'anneau austère : le rêve enterre.
Lui, à Terre, il s'étouffe... bouffe la poussière !!!

Un instant - sans s'épancher dans ses pensées - pigé ?
Il avait sagement envisager de la figer.
La figer si belle et lui aussi la garder en cage...
Hommage à sa beauté : la réserver sans partage.
Mais... assise au virage, elle, elle n'a pas vu son vrai visage.
Lui étendu sur le rivage, sage, il rage contre son mage.

Peu importe le sortilège, là s'arrête le manège.
Elle part dans son port privilège et lui abrège.
Là, tapis, ici par là,  il regarde blafard...
Il guette et mate la belle qui part. Échec et mat ! Trop tard.

Dans son appart doré - seule - avec son anneau, le soir,
Elle, elle regrette son lascars au regard hagard.
Le sortilège - pas si lège - un bobard traquenard.

 

 

du même auteur...

Commentaires   

#5 Caliope 22-01-2010 14:56
Je n'avais pas eu l'occasion de te dire à quel point j'en rage contre ce mage...
Tu as raison : cela ferait une bonne chanson.
Félicitations.
-2 #4 Viquier 14-01-2010 13:30
Je trouve que c'est trop "lourd" les sonorités, les rimes. Ce n'est pas "juste" . Pourtant y'a de l'idée, mais je trouve que c'est trop.
#3 Tom 22-11-2009 22:06
un grand merci pour ces compliment à vous deux... je me suis permis de rectifier le dernier vers... En fait, Sylphide, si cela finit mal c\'est aussi l\'idée de jouer avec le feu... Cela fonctionne mais on ne sait pas comment.. Les deux amants s\'aiment, mais cela est impossible.
Par contre je l\'ai relus avec une musique de solaar en fond et je me rend compte que cela ferais un bon texte de "rap" :-)).. si ce commentaire est lu par un voix rebelle, cela me plairais vraiment de l\'entendre fredonnée façon ghetto !
#2 Scotty 21-11-2009 11:18
Le jongleur des mots à encore frappé?
Mots croisés, mots cachés
Quel talent pour les débusqués
N\'hésite pas à plonger encore
Tes poèmes j\'adore
;-)
+1 #1 sylphide 21-11-2009 10:46
Quoi dire...plein de rebondissements! tout ça pour se rater, quelle déveine, quel regret. :-x
Lui étendu sur le rivage, sage, il rage contre son mage..
J\'adore ce vers!

Il faut s'enregistrer pour poster des ccommentaires