TRENTE ANS TROP TARD. (chanson d'amour)

Sortant tous deux d'un cauchemar,

on s'est croisé trente ans trop tard.

Tu ne savais plus la gaieté,

comme un fantôme je marchais.

On s'est souri puis oublié,

on s'est perdu puis retrouvé.

Dans le brouhaha d'un vieux bar

on s'est raconté nos histoires.

On a dit il faut essayer

ensemble de réessayer.

Entre un sourire et un aveu,

il fait si bon être tous deux!...

Alors mes doigts dans tes cheveux

glissent comme aux jours heureux

quand ils dansaient sur la chair lisse

de la si tendre cicatrice!

Alors comme au premier aveu

quand tu connus le doux délice,

d'un torrent inondant tes yeux

jaillit une larme complice!...

On s'est couché trente ans trop tard

dans le grand lit de nos mémoires,

pour s'éveiller dans la tendresse

d'une lumière poétesse;

pour s'éveiller sous les caresses

qu'un regard soudain vous adresse!

On s'est promis même juré

de ne plus jamais se quitter.

Pour toi qui a dit essayons

d'oublier pleurs et trahisons,

j'oublie qu'il est trente ans trop tard

et chante cette belle hitoire!...

Alors mes doigts dans tes cheveux

glissent comme aux jours heureux

quand ils dansaient sur la chair lisse

de la si tendre cicatrice!

Alors comme au premier aveu

quand tu connus le doux délice,

d'un torrent inondant tes yeux

jaillit une larme complice!...

du même auteur...

Commentaires   

#2 Scotty 08-12-2009 20:29
moi aussi ça me rappel des souvenirs
Sur quel air dois-je le chanter ? :silly:
#1 julie 11-11-2009 17:18
J\'aime beaucoup ce poème, celui d\'un renouveau, celui de l\'espoir retrouvé....

Il me rappelle de belles histoires...

amitiés poétiques

Julie

Il faut s'enregistrer pour poster des ccommentaires